Adopter (ou pas) Analytics 4

Est-ce que le changement en vaut la peine ?

Il y a environ 1 an, Google nous a livré Analytics 4 (GA4), son nouvel outil d’analyse de données Web. Toutefois, est-ce que Universal Analytics (UA), la version la plus répandue, est prête à accrocher ses données après plus d’une quinzaine d’années de dominance? Nous vous faisons part des principaux arguments que nous prenons en considération dans ce dilemme.

Nous aimons GA4 parce que ...

Son degré de personnalisation est immense

Nous avons le contrôle sur les données que nous souhaitons afficher, sur le layout des graphiques ainsi que sur les éléments à l’intérieur-même des graphiques. Nous pouvons d’ailleurs créer nos propres statistiques de manière à faciliter leur analyse. Ce degré de personnalisation permet une analyse approfondie et réduit le temps nécessaire pour y procéder : une fois mis en place, vous n’avez qu’à consulter les données sans avoir à les manipuler à nouveau.

La mesure sur le site n’est pas simplement fondée sur les vues de pages

UA fonctionne en calculant le nombre de vues de page, qu’il présentera en différents angles : provenance du trafic, nom des pages du site Web ou le type d’appareil utilisé. GA4, lui, fonde ses mesures sur les vues de pages, le défilement de la page, les clics sur des liens externes, les recherches sur le site, l’engagement avec les vidéos ainsi que le téléchargement de fichiers sur le site.

Probablement que vous n’aurez pas besoin de toutes ces fonctionnalités, mais elles sont accessibles directement dans GA4, sans passer par le Tag Manager (comme c’était le cas avec UA).

Il est conforme aux régulations européennes GDPR

Nous en avons fait mention dans le billet au sujet de la disparition des third parties cookies. La protection de la vie privée prend de plus en plus d’importance. C’est pourquoi GA4 permet désormais de masquer une partie des adresses IP afin que nous puissions toujours accéder aux données géographiques, mais sans pouvoir reconnaitre l’IP en question. Au revoir, anonymizeIp de UA!

 

Une intégration avec BigQuery gratuite

Ce point fait vibrer le data geek en moi. BigQuery est un entrepôt de données dans l’infonuagique (Cloud). Il permet entre autres de faire du machine learning sur le data. Mine de rien, les cookies vont bientôt disparaitre et ce deviendra la responsabilité des marques de mieux gérer leurs données et de mieux les analyser. Il est certain que l’intelligence artificielle aura un rôle majeur à jouer et ainsi, GA4 permettra une intégration plus facile.

 

Nous préférons Universal Analytics parce que ...

Il très bien est documenté

Il y a maintenant 15 ans qu’il est utilisé et que la communauté enregistre énormément de connaissance sur cet outil. Plusieurs outils sont mis à disposition des utilisateurs pour comprendre toutes les fonctionnalités et permettre l’optimisation de l’utilisation de UA. Ce qui n’est malheureusement pas encore le cas pour GA4. Ce coup de main de la communauté rend l’outil beaucoup plus accessible, particulièrement pour les néophytes les moindrement débrouillards.

Il y a des vues

UA permet de travailler avec de différentes Vues pour filtrer les données et avoir accès à certaines d’entre elles qui sont pertinentes dans un contexte donné. GA4, pour sa part, n’a pas de vues. Il est possible de segmenter des données, mais cette fonction ne remplit pas les mêmes objectifs que les Vues et nous sommes légèrement déçus que cette fonctionnalité ne soit pas disponible dans le nouvel Analytics.

Une interface davantage user friendly

On peut survoler presque toutes les données pour faire apparaître une définition dans les deux Analytics, mais la segmentation de UA est plus facile à comprendre pour les utilisateurs débutants. Les familles de données sont classées, chaque page porte un nom clair et les tableaux de base ne laissent pas place à interprétation. On dirait que Google a « tenté » de simplifier son interface dans GA4… Nous insistons sur le terme « tenté » parce que cette simplification ne semble pas être un succès.

Il y a déjà des rapports préétablis dans UA

UA est plus accessible et permet en plus de personnaliser ces rapports. GA4 en offre quelques-uns, mais ils demandent plus de travail, donc ce n’est pas la solution la plus efficace.

Rapidement, GA4 n’est pas encore au point. Il nous semble davantage être une version bêta. Cependant, que vous l’aimiez ou non, il est plein de promesses et il sera l’avenir de l’analyse de données. UA est pour sa part une bonne plateforme d’introduction pour se familiariser aux données de site Web. Les deux proposent des modèles d’analyse différents et des perspectives différentes qui ont chacun leurs forces et leurs faiblesses. En revanche, Google a bien réfléchi à l’introduction de sa nouvelle plateforme Analytics : vous pouvez avoir les deux versions en parallèle dans votre compte Analytics (surprise!). On vous conseille donc de commencer par UA (si vous ne l’avez pas encore), mais de quand même vous familiariser à GA4 comme il est orienté vers le futur et l’avenir des pratiques et des mesures Web.

Laissons-nous le temps d’apprivoiser GA4 et il deviendra assurément l’outil de prédilection de l’analyse et de la récolte des données du Web.

Rédigé par : Jean-Nicolas Lévesque